Questo sito utilizza cookie di terze parti per inviarti pubblicità in linea con le tue preferenze. Se vuoi saperne di più clicca QUI 
Chiudendo questo banner, scorrendo questa pagina, cliccando su un link o proseguendo la navigazione in altra maniera, acconsenti all'uso dei cookie. OK

Multiculturalisme et interetnicité dans l’œuvre de Hédi Bouraoui

Dans notre société on entend beaucoup parler de multiculturalisme et interethnicité. Ce sont deux terms trop souvent abusés et peut-être peu analisés.
Pourtant le but de mes mémoires de maîtrise est celui de chercher à fond le signifié caché des termes, à travers l'analise de la vie et de l'oeuvre d'un écrivain contemporain très connu à l'étranger mais peut-être peu ou presque connu en Italie : Hédi Bouraoui.
J’ai eu la chance de connaître sa pensée et son œuvre pas seulement pour l’originalité des thèmes abordés mais aussi pour sa passionante écriture plein de verve. Il conte la réalité mais il le fait avec un caractère poétique profonde et éprouvé fait de musicalité, néologismes et métaphores surprenantes.
Le premier chapitre de mes mémoires analyse les deux termes susnommés dans le contexte politique, historique e social du Canada (lieux du multiculturalisme par excellence) ; dans le seconde chapitre j’ai voulu focaliser l’attention sur la vie de l’auteur, sa personnalité en soulignant la cohérence entre pensée et vie. Le troisième chapitre, enfin, analyse un de ses derniers romans, « Ainsi parle la tour CN », publié en 1999, qui, selon moi, représente l’expression meilleure de sa pensée.
En fait, loeuvre renferme en soi un univers fait se odeurs, sons, images et couleurs les plus disparates intimément vécu par l’auteur (je vous rappelle que Bouraoui est un écrivain et professeur universitaire canadien mais d’origines tunisines, héritier de trois cultures différentes, donc qui miex d'une personne qui a vecu sur sa peau cette dissidence culturelle peut aborder un sujet pareil. Mais l’écrivain dépasse la réalité pour enbrasser l’universalité et l’humanité toute entière. C’est la vie qui coule parmi les pages de ce roman, la vie des petits hommes à la recherche d’une place au soleil dans la vaste métropole globalisée, dans laquelle se cache une dissidence ancienne et au même temps si actuelle. Le moi doit lutter et choisir chaque jour entre rester soi-même en gardant ses propres racines et sa spécificité culturelle ou se méler à la foule en obliant soi-mê.
Alors, vous vous démanderez quelle est la solution proposée par l'auteur pour survivre dans ce vacarme babélique ? Eh, bien: L’Esprit Orignal! Pour découvrir le message que l’écrivain veut donner, je vous invite à lire attentivement ces mémoires de maîtrise et je vous assure que vous n’aurez pas perdu du temps, mais il sera un enrichissement intérieur et un voyage enthousiasmant dans les méandres profondes où les cultures se croisent, se mesurent, se fondent.

***
E’ vietata la riproduzione e traduzione anche parziale del suddetto testo
Dr.ssa Chiara Stimola
***

Mostra/Nascondi contenuto.
4 INTRODUCTION MULTICULTURALISME ET INTERCULTURALISME : VIVRE L’ALTERITÉ Nessuna cultura può sopravvivere Se pretende di escludere le altre (Gandhi) On parle souvent d’interculturalisme et de multiculturalisme sans faire aucune différence entre les deux notions or, ces deux termes, trop souvent confondus, sous-entendent deux philosophies de vie plutôt différentes. Par le mot multiculturalisme on entend la cohabitation à l’intérieur d’un même pays, ville, nation voire quartier, entre des groupes ethniques hétérogènes créant des blocs fermés qui ne se rencontrent jamais. Il existe plusieurs types de multiculturalismes, chacun avec des nuances différentes. Marco Martiniello nous en décrit trois très intéressants 1 : • Multiculturalisme soft, qui concerne l’attention et l’amour pour les produits exotiques emportés dans notre pays par les immigrés (vêtements, parfumes, styles de vie, nourritures, etc..) • Multiculturalisme hard, qui consiste dans une conception utopique capable de remettre en question la notion classique d’identité nationale, en établissent des droits et devoirs différents par rapport à l’ethnie d’appartenance et donc en faisant chanceler l’idée traditionnelle d’égalité parmi les hommes. Pourtant comme l’affirme Giovanni Sartori, : « il 1 Marco Martiniello, La società multietnica, Bologna, Il Mulino, 2000, pp. 63-75.

Traduzione

Facoltà: Lingue e Letterature Straniere Moderne

Traduttore: Chiara Stimola Contatta »

Composta da 31 pagine.

 

Questa tesi ha raggiunto 381 click dal 23/10/2006.

 

Consultata integralmente una volta.

Disponibile in PDF, la consultazione è esclusivamente in formato digitale.