Questo sito utilizza cookie di terze parti per inviarti pubblicità in linea con le tue preferenze. Se vuoi saperne di più clicca QUI 
Chiudendo questo banner, scorrendo questa pagina, cliccando su un link o proseguendo la navigazione in altra maniera, acconsenti all'uso dei cookie. OK

L’Islam en Italie: analyse des possibilités d’accord entre l’État italien et les communautés religieuses

Dans cette étude, on va analyser les esquisses d'accord présentés par les associations islamiques (A.M.I., CO.RE.IS., U.C.O.I.I.) à l'État italien et on va comparer le droit islamique avec le règlement italien, avec une allusion aux législations des pays islamiques.

Mostra/Nascondi contenuto.
4 INTRODUCTION Etant pendant des longues décennies un pays d’où des générations d’émigrants sont partis pour rejoindre d’autres pays soit d’Europe soit d’Amérique, à l’heure actuelle, l’Italie est une destination d’immigrés qui proviennent de beaucoup de parties du monde. Dans une première période, l’Italie a été considérée comme un point d’entrée dans l’UE ; d’autres pays européens étaient la destination finale de ces premiers immigrés, dont l’Allemagne et la France. Dans les dernières années, beaucoup de personnes viennent en Italie pour y rester. Environ un troisième des personnes qui vivent en Italie est composé d’islamiques, auxquels il faut ajouter les Italiens qui se sont convertis à cette religion. La communauté de musulmans qui est présente aujourd’hui en Italie est très nombreuse et décidée à obtenir un accord avec notre État. Cependant, juste comment il est déjà arrivé dans d’autres pays européens, le problème pour la stipulation d’un accord n’est pas l’indifférence du monde politique à ce problème, mais plutôt une difficulté intérieure de la communauté islamique à s’accorder sur qui sont les sujets les plus représentatifs et qui peuvent donc légitimement négocier avec le gouvernement italien aux termes de l’article 8 de la Constitution. L’Islam est une religion pluraliste qui ne reconnaît pas un seul représentant qui est porteur des intérêts de tous les fidèles ; c’est pourquoi la stipulation de l’accord est interprétée comme une manière pour affirmer sa propre hégémonie sur la communauté islamique présente en Italie par chaque association. L’Associazione Musulmani d’Italia, la Comunità Religiosa Islamica e l’Unione delle Comunità e Organizzazioni Islamiche sont les trois sujets qui se sont proposés comme interlocuteurs du gouvernement italien et qui, pour cela, ont déjà présenté des esquisses d’accord.

Traduzione

Facoltà: Giurisprudenza

Traduttore: Marco Casella Contatta »

Composta da 159 pagine.

 

Questa tesi ha raggiunto 179 click dal 30/04/2009.

Disponibile in PDF, la consultazione è esclusivamente in formato digitale.