Questo sito utilizza cookie di terze parti per inviarti pubblicità in linea con le tue preferenze. Se vuoi saperne di più clicca QUI 
Chiudendo questo banner, scorrendo questa pagina, cliccando su un link o proseguendo la navigazione in altra maniera, acconsenti all'uso dei cookie. OK

Facteurs institutionnels et croissance économique

Dans le cadre de ce travail nous nous sommes intéressé à l'étude de la relation entre facteurs institutionnels(droits politiques, libertés civiles, liberté économique) et la croissance économique. pour ce faire nous avons opté pour trois modèles économétriques: données de panel statique, données de panel dynamique et un modèle VARS.
Les échantillons étudiés concernent des pays développés et des pays en développement(37 pays dont 20 pays en développement et 17 pays développés).

Mostra/Nascondi contenuto.
Facteurs institutionnels et croissance économique Introduction GØnØrale Le constat le plus important que les économistes ont pu dégager de l'examen des différentes expériences de croissance et de développement vécues par les pays de par le monde est, certainement, les différentiels très importants de revenus par habitant, malgré des points de départ proches à l'aube de la révolution industrielle. Sur la base de cette dispersion des performances économiques entre les pays, constatée ces dernières années, certaines anticipations considèrent que l'écart absolu entre le revenu réel moyen par tête des pays les plus riches et celui des pays les plus pauvres 1 doublera d'ici 2030 et qu'en 2120, le revenu réel moyen des pays les plus riches passera à 2 un niveau 340 fois supérieur de celui des pays les plus pauvres. L'ensemble de ces constats et ces prévisions a incité les économistes à fournir plus d'effort de recherche afin d'expliquer cette disparité, entre les pays et les régions à travers le monde, en terme de performances économiques. L'une des questions centrales de l'économie du développement est de comprendre pourquoi le monde est partagé entre pays développés et pays en développement. Plusieurs explications se sont succédées depuis la seconde guerre mondiale. En effet, dans les années 50 et 60, les stratégies étaient orientées vers la planification de l'économie avec une substitution des produits locaux aux importations. Dans les années 70, des pensées plus orientées vers le marché se sont progressivement répandues, engendrant une libéralisation des prix et une ouverture commerciale. Vers la fin des années 80, les avis ont convergé vers ce que John WILLIAMSON (1990) a appelé le "Consensus de Washington": doctrine d'après laquelle le secteur privé pouvait remédier à tous les maux. Malgré d'importants ajouts et améliorations les principes de: la discipline fiscale, la compétitivité de la monnaie, la libéralisation commerciale et financière, la privatisation et la dérégulation constituent, toujours, le cadre désirable de politique pour le développement et la réduction de la pauvreté. 1 Banque Mondiale, 2004. 2 PRITCHETT, 1997. 1

International thesis/dissertation

Facoltà: Faculté des sciences économiques et de gestion de Tunis

Autore: Hadhek Zouhair Contatta »

Composta da 239 pagine.

 

Questa tesi ha raggiunto 107 click dal 11/01/2011.

Disponibile in PDF, la consultazione è esclusivamente in formato digitale.