Questo sito utilizza cookie di terze parti per inviarti pubblicità in linea con le tue preferenze. Se vuoi saperne di più clicca QUI 
Chiudendo questo banner, scorrendo questa pagina, cliccando su un link o proseguendo la navigazione in altra maniera, acconsenti all'uso dei cookie. OK

Inégalité et polarisation au Cameroun pendant et après les programmes d'ajustement structurel

Dans le souci d’analyser l’évolution de la répartition des revenus au Cameroun durant 1996 et 2001 afin de comprendre celle-ci dans le contexte des changements macroéconomiques survenus au cours de cette période, cette étude a essayé d’évaluer d’abord le trend de l’inégalité spatiale en utilisant le coefficient de Gini et la classe des mesures d’entropie généralisée. Ensuite, elle a analysé empiriquement l’évolution de la polarisation au Cameroun pendant et après les Programmes d’Ajustement Structurel (PAS) aux moyens de l’indice Duclos-Estéban-Ray (DER) et de l’indice Foster-Wolfson (W). Enfin, elle a essayé de comparer ces deux évolutions dans le but de faire ressortir les différences et similitudes entre ces deux phénomènes au Cameroun. Pour cela elle a utilisée les données des deux Enquêtes Camerounaises Auprès des Ménages de 1996 et de 2001.

Les résultats font état d’une augmentation de l’inégalité et attribue celle-ci aux milieux ruraux, exception faite de la région Rurale Savane qui comme les grandes métropoles Douala et Yaoundé ont connue une amélioration de leurs niveaux d’inégalité. Les deux mesures de polarisation donnent des résultats opposés au niveau national, la mesure Foster-Wolfson indiquant une hausse pendant que les mesures DER font état d’une baisse. De manière générale, inégalité et polarisation évoluent de façon similaire dans les milieux et régions mais diffèrent ou se ressemblent selon les mesures utilisées au niveau national.

Cette étude recommande que toute mesure de politique visant à réduire l’inégalité au Cameroun soit focalisée sur la composante intra-groupe. Plus d’équité dans la redistribution améliorerait la croissance et réduirait la pauvreté. Les mesures à prendre doivent pouvoir réduire la pauvreté et atténuer l’inégalité et la polarisation de façon simultanée. Celles qui abordent de manière consistante ces trois concepts peuvent bien être conçues dans le cadre des transferts ciblés (développement des infrastructures routières, facilité d’accès aux médicaments et lutte contre la corruption par exemple) qui soient neutre aux groupes, mais touchent les segments les plus vulnérables de chacun des groupes.

Mostra/Nascondi contenuto.
RESUME Dans le souci d’analyser l’évolution de la répartition des revenus au Cameroun durant 1996 et 2001 afin de comprendre celle-ci dans le contexte des changements macroéconomiques survenus au cours de cette période, cette étude a essayé d’évaluer d’abord le trend de l’inégalité spatiale en utilisant le coefficient de Gini et la classe des mesures d’entropie généralisée. Ensuite, elle a analysé empiriquement l’évolution de la polarisation au Cameroun pendant et après les Programmes d’Ajustement Structurel (PAS) aux moyens de l’indice Duclos-Estéban-Ray ( ) et de l’indice Foster-Wolfson (W ). Enfin, elle a essayé de comparer ces deux évolutions dans le but de faire ressortir les différences et similitudes entre ces deux phénomènes au Cameroun. Pour cela elle a utilisée les données des deux Enquêtes Camerounaises Auprès des Ménages de 1996 et de 2001. DER Les résultats font état d’une augmentation de l’inégalité et attribue celle-ci aux milieux ruraux, exception faite de la région Rurale Savane qui comme les grandes métropoles Douala et Yaoundé ont connue une amélioration de leurs niveaux d’inégalité. Les deux mesures de polarisation donnent des résultats opposés au niveau national, la mesure Foster- Wolfson indiquant une hausse pendant que les mesures font état d’une baisse. De manière générale, inégalité et polarisation évoluent de façon similaire dans les milieux et régions mais diffèrent ou se ressemblent selon les mesures utilisées au niveau national. DER Cette étude recommande que toute mesure de politique visant à réduire l’inégalité au Cameroun soit focalisée sur la composante intra-groupe. Plus d’équité dans la redistribution améliorerait la croissance et réduirait la pauvreté. Les mesures à prendre doivent pouvoir réduire la pauvreté et atténuer l’inégalité et la polarisation de façon simultanée. Celles qui abordent de manière consistante ces trois concepts peuvent bien être conçues dans le cadre des transferts ciblés (développement des infrastructures routières, facilité d’accès aux médicaments et lutte contre la corruption par exemple) qui soient neutre aux groupes, mais touchent les segments les plus vulnérables de chacun des groupes. Mots clés : Inégalité, Polarisation, Programmes d’Ajustement Structurel vii

International thesis/dissertation

Autore: Charlie Yves Ngoudji Tameko Contatta »

Composta da 110 pagine.

 

Questa tesi ha raggiunto 67 click dal 04/11/2011.

Disponibile in PDF, la consultazione è esclusivamente in formato digitale.