Questo sito utilizza cookie di terze parti per inviarti pubblicità in linea con le tue preferenze. Se vuoi saperne di più clicca QUI 
Chiudendo questo banner, scorrendo questa pagina, cliccando su un link o proseguendo la navigazione in altra maniera, acconsenti all'uso dei cookie. OK

Providence et catastrophe: Voltaire vs Rousseau

L'examen du Poème sur le désastre de Lisbonne et de la Lettre sur la Providence sont la preuve de comment une catastrophe peut être influente, non seulement sur les gens qui en sont frappés, mais aussi sur des personnes qui la regardent de loin, comme les deux philosophes pris en considération.
Les catastrophes sont souvent pour l'homme, ainsi que porteuses de souffrance et de désarroi, des occasions pour réfléchir sur lui-même et une sorte de défi qui amène le genre humain à chercher les causes des désastres et, par conséquent, des nouveaux solutions et des nouvelles façons pour les éviter ou les affronter avec courage.
Elles sont, en outre, interprétées sur la base du contexte culturel et social dans lequel elles surviennent. En effet, la période du tremblement de terre de Lisbonne, le siècle des lumières, et le lieu où elle s'est produite, une des villes les plus importantes et peuplées d'Europe, ont donné à Voltaire le matériel nécessaire pour réfléchir et pour critiquer les principes les plus répandus de sa période et à Rousseau celui pour analyser la pensée dans le poème de Voltaire et aussi la situation des tremblements de terre d'un point de vue sociologique et anthropologique.
Le désastre de Lisbonne a été aussi un tournant pour la compréhension des causes des séismes en ce qui concerne l'approche scientifique ; en effet, c'est après la catastrophe portugaise que un débat scientifique s'est ouvert entre les ʺélectriciensʺ et les ʺchauffeursʺ, en amenant les intellectuels et les scientifiques à rechercher les vrais causes des tremblements de terre, des tsunamis et de tous les autres catastrophes naturelles sur lesquelles l'homme s'était toujours interrogé.

Mostra/Nascondi contenuto.
3 INTRODUCTION Le 1 er Novembre 1755 un événement catastrophique secoua la ville de Lisbonne, le Portugal et l’Europe entière : le tremblement de terre de Lisbonne. Il a eu des conséquences désastreuses sur le territoire et sur les habitants de la ville, mais surtout il revêt une importance particulière pour avoir été un des premiers désastres de l’histoire européenne qui ont modifié la façon d’interpréter les catastrophes. Précédemment elles étaient expliquées par la colère d’une divinité qui voulait, en quelque sort, punir ses créatures ; le tremblement de terre de Lisbonne, par contre, ouvre une nouvelle perspective de voir la catastrophe, plus proche de la modernité, en proposant des explications métaphysiques et d’autres plus scientifiques. Dans ce travail on examinera d’abord l’approche de l’homme aux catastrophes qui l’ont amené à plusieurs sentiments : avant tout la peur de perdre les personnes et les biens les plus chers, mais aussi les questions sur l’origine du mal et sur les divinités auxquels des réponses sont, aujourd’hui encore, très difficiles à donner. On s’analysera les dynamiques du tremblement de terre de Lisbonne, les idées et les réactions des hommes qui ont été frappé par un désastre si violent et, en particulier, les questions métaphysiques que le tremblement de terre a provoqué en Europe, entre lesquels celle d’un homme de Lettres qui est probablement un des plus importants du siècle des lumières : François-Marie Arouet, plus connu sous le nom de Voltaire. Son Poème sur le désastre de Lisbonne est une des réponses les plus éloquentes au tremblement de terre du 1755, dans le quel Voltaire enquête sur l’origine du mal, en condamnant la nature en tant que porteuse de douleurs et souffrances. Il est aussi une forte critique aux principes de l’optimisme, très répandus dans le XVIIIe siècle en raison de la diffusion des œuvres de Leibnitz et Pope.

Laurea liv.I

Facoltà: Lingue e Letterature Straniere

Autore: Rosangela Loiudice Contatta »

Composta da 68 pagine.

 

Questa tesi ha raggiunto 307 click dal 10/11/2015.

Disponibile in PDF, la consultazione è esclusivamente in formato digitale.