Questo sito utilizza cookie di terze parti per inviarti pubblicità in linea con le tue preferenze. Se vuoi saperne di più clicca QUI 
Chiudendo questo banner, scorrendo questa pagina, cliccando su un link o proseguendo la navigazione in altra maniera, acconsenti all'uso dei cookie. OK

L'impèrialisme colonial italien depuis Crispi jusqu'à l' Impero

L'anteprima di questa tesi è scaricabile in PDF gratuitamente.
Per scaricare il file PDF è necessario essere iscritto a Tesionline.
L'iscrizione non comporta alcun costo. Mostra/Nascondi contenuto.

sence italienne dans la Régence était importante, ce qui accentuait les espoirs italiens de voir la Tunisie devenir une colonie italienne. La France a également des visées sur la Tunisie et sera appuyée dans ses projets par les autres grandes puissances dont l'Allemagne. En effet, le Chancelier Bismarck poussera la France vers la Tunisie dans le but de détériorer ses relations avec l'Italie et attirer cette dernière dans le camp allemand. Le consul général Maccio mène en Tunisie une poli- tique active en faveur des 10 000 colons italiens installés sur place. Voyant le danger arriver, « en mai 1881, un corps expéditionnaire français impose au gouvernement beylical le traité de protectorat du Bardo sans que l'Italie, dépourvue d'armée et de flotte, put intervenir. Cette humiliation provoque en Italie une profonde vague d'hostilité à l'égard de la France » 19 . Cette affaire de Tunis, même si elle contri- bue à l'accentuation de la volonté d'expansion coloniale de l'Italie, met en avant les énormes difficultés que rencontre les Italiens lors- qu'ils veulent mettre en application leur volonté d'expansion. En ef- fet, lorsque l'Italie commence à devenir une grande puissance, c'est-à- dire ver 1880-1881, il reste peu de territoires intéressants à conquérir en Afrique, et comme le montre l'affaire de Tunis, l'Italie trouvera toute la rive méridionale de la Méditerranée fermée à ses ambitions coloniales. Les ambitions italiennes se tournent alors vers les côtes orientales de l'Afrique. Ceci était vu d'un bon oeil par la Grande-Bretagne, et « cette entreprise allait être favorisée par le Cabinet St-James, dési- reux de battre en brèche par tous les moyens l'influence française, alors très grande en Egypte et au Soudan » 20 . Les Italiens vont pro- gressivement s'accaparer (entre 1877 et 1880), par l'intermédiaire du missionnaire Giuseppe Sapeto, les territoires proches de la baie d'As- sab. Suite à de graves tensions entre Egyptiens et Italiens, le gouver- nement britannique intervint et reconnaissait le 15 mai 1882 la souve- raineté et la possession de l'Italie de la baie d'Assab. La Société Ru- battino procéda alors au transfert de propriété et l'Italie, par la loi du 5 juillet 1882, fit d'Assab sa première véritable colonie. Après avoir acquit la baie d'Assab, le débat sur la politique coloniale à suivre continuait au sein du gouvernement italien, qui était convaincu de la nécessité de renforcer ses positions acquises dans la mer Rouge. Une expédition militaire pour occuper Massaouah se préparait, tandis que « les députés de Renzis, di Camporeale, Oliva et Canzi rappelait au gouvernement que l'objectif de la politique coloniale restait la Médi- 19 Pierre Milza, Les relations internationales de 1871 à 1914, éditions Armand Colin, collec- tion Cursus, deuxième édition, Paris, 1995, page 29. 20 André Touzet, Le problème colonial et la paix du monde, volume 2, Librairie du Recueil Sirey, Paris, 1938, page 5.

Anteprima della Tesi di Giuseppe Vaccarello

Anteprima della tesi: L'impèrialisme colonial italien depuis Crispi jusqu'à l' Impero, Pagina 8

Tesi di Laurea

Facoltà: Scienze Politiche

Autore: Giuseppe Vaccarello Contatta »

Composta da 105 pagine.

 

Questa tesi ha raggiunto 585 click dal 20/03/2004.

 

Consultata integralmente 2 volte.

Disponibile in PDF, la consultazione è esclusivamente in formato digitale.