Les relations entre Italie et Etats-Unis durant les années Johnson: entre atlantisme et européisme

Tesi di Master

Autore: Roberto Capacci Contatta »

Composta da 133 pagine.

 

Questa tesi ha raggiunto 402 click dal 14/07/2008.

 

Consultata integralmente una volta.

Disponibile in PDF, la consultazione è esclusivamente in formato digitale.

 

 

Relazioni tra Italia e Stati Uniti negli anni Johnson con riferimento anche agli anni Kennedy.
Tre grandi parti: politica interna italiana e influenza americana; l'Italia tra le questioni atlantiche e le difficolta dell integrazione europea; l'italia e il trattato di non proliferazione nucleare.

Mostra/Nascondi contenuto.
6 Introduction « Les jeux politiques du régime italien, quand ils concernent l’essentiel, sont plus ou moins inspirés par Washington ». C’est de cette façon que l’Ambassadeur français en Italie, Armand Bérard, affirme dans une note de 1964, en se référant à la situation politique italienne de l’après- guerre à ses jours. Il affirme que les américains ont été toujours bien présents mais en même temps, ils ont essayé de ne pas être « trop voyants » car ils devaient faire attention à l’opinion publique italienne « ayant certaines susceptibilités d’orgueil national ». Les raisons de l’influence américaine sont nombreuses, premièrement l’intérêt que porte Washington à l’Italie recueille, en général, la sympathie italienne. Les gens commencent à connaître un certain bien-être, la Plan Marshall a donné ses fruits et sa contribution pour l’essor économique de la péninsule. En outre, l’Amérique contribue à faire évoluer les mœurs de la société qui commence à s’ouvrir aux nouvelles mentalités, même grâce à la musique (le rock’n’roll ), qui lui permet d’acquérir une énorme popularité à tout niveau du peuple italien. En effet, l’Italie a toujours vu les Etats-Unis comme la terre promise, il s’agit d’un véritable mythe, le « mythe américain ». Les Américains se sont chargés d’assurer, la guerre terminée, la reconstruction du pays, au niveau social, politique et économique ainsi que militaire. «Aux yeux des Italiens, ils représentent le seul Etat capable d’assurer la défense de la péninsule et du monde occidental », commente l’ambassadeur Bérard, « c’est pourquoi l’Otan se confond souvent avec les Etats-Unis ». Ces derniers ont pu persuader les Italiens que grâce à Washington ils pourraient retourner au niveau des « grands » en oubliant rapidement la guerre et ses clauses les plus humiliantes du traité de paix. Cela peut expliquer pourquoi, « bien que les partis italiens de gauche soient congénitalement hostiles aux Etats-Unis, l’anti-américanisme n’existe pas en Italie ». En observant le système italien d’une façon générale, on peut affirmer que « aussi, tant que subsistera le régime italien actuel, qui est en partie une création américaine, les Etats-Unis bénéficieront, en Italie, d’une large audience, et auront, à Rome, un relais européen de leur politique étrangère 1 ». 1 MAE, Archives diplomatiques, Europe, Série 21, Sous-série 23, Dossier 5, Italie. Etats-Unis - Italie. Document destiné au MAE de l’Ambassade de Rome, 4 novembre 1964.