Questo sito utilizza cookie di terze parti per inviarti pubblicità in linea con le tue preferenze. Se vuoi saperne di più clicca QUI 
Chiudendo questo banner, scorrendo questa pagina, cliccando su un link o proseguendo la navigazione in altra maniera, acconsenti all'uso dei cookie. OK

Evaluation de l’accès des ménages à la prise en charge des PVVIH, cas de Toamasina urbain, Madagascar

Le sujet se rapporte à un thème qui traite des problèmes socio-économiques liés à la faiblesse de fréquentation du CIDV par la population de Toamasina urbain. Il met en évidence les rapports complexes entre les processus de différenciation, à des fins d’exclusion de l’accès aux traitements.

Par rapport aux principales problématiques régionales de la lutte contre le VIH/Sida dont la problématique de la prévention au niveau des ménages malgaches, le sujet est une contribution originale à l’analyse des processus communs qui se rencontrent aujourd’hui dans les grands centres urbains aussi bien à Madagascar qu’en Afrique.

L’étude se veut une contribution forte à l’évaluation socio-économique de l’accès des ménages malgaches aux traitements antirétroviraux, d’une part, à une meilleure détermination des obstacles multi-factoriels à la prise en charge des PVVIH sur l’échiquier de l’économie de la santé à Madagascar, d’autre part.

Bien que la prévalence du VIH/Sida soit encore très basse, les risques réels d’accroissement de son extension et de la discrimination envers les PVVIH existent et pourraient hypothéquer l’avenir de la capitale Betsimisaraka.

Les conséquences du VIH/Sida sur la vie des ménages urbains augmenteront, sans doute, le pourcentage de la population en situation économique précaire dans la paupérisation. Le niveau de vie actuel relativement bas des malgaches ne permet pas d’avoir accès aux médicaments tels que les antirétroviraux qui sont, d’ailleurs, non disponibles sur le marché provincial et sont au prix fort.

Mostra/Nascondi contenuto.
,1752’8&7,21 Ce document est le résultat partiel de recherche qui s’inscrit dans le cadre d’un projet de thèse d’un étudiant dans le domaine de l’économie de la santé, pour la première promotion de l’année 2003 – 2004, en vue de la préparation d’un mémoire du Diplôme d’Etudes Approfondies ’($ ès-sciences économiques et sociales de la santé. Il a été élaboré, grâce à une fructueuse collaboration, longue de plusieurs mois de concertation, entre l’étudiant, les médecins oeuvrant dans la lutte contre le VIH/Sida, les personnels du CIDV, les économistes ainsi que les associations et les organisations non gouvernementales 21* locales ou nationales. /¶ (YDOXDWLRQGHO¶DFFqVGHVPpQDJHVjODSULVHHQFKDUJHGHV399,+j7RDPDVLQD XUEDLQ a été retenue comme titre de ce document, après analyse des problèmes multi-factoriels affectant la situation sociale et financière des ménages. En fait, s’il nous a été possible, à un moment donné, de formuler des questionnements, c’est bien parce qu’un problème a été remarqué auparavant, un problème pouvant être défini, selon P.R. Bize, P. Goguelin et R. Carpenter '« FRPPH XQpFDUWFRQVWDWpHQWUHXQHVLWXDWLRQGHGpSDUW LQVDWLVIDLVDQWHHW XQH VLWXDWLRQG¶DUULYpHGpVLUDEOH8QSURFHVVXVGHUHFKHUFKHHVWHQWUHSULVDILQGHFRPEOHUFHW pFDUW “ C’est dire que l’émergence de ce sujet de recherche tout comme le contour et les limites qui lui seront assignés plus loin (c’est un champ d’étude très ouvert) ne sont pas le fruit d’un pur 2 hasard . C’est avancer aussi que les questionnements à l’origine de la démarche scientifique sollicitée dans cette recherche n’émergent pas du néant ni apparus d’une manière anarchique et 3 fortuite. Notre activité professionnelle au Care International de Toamasina a été l’occasion de prises de notes, de demande d’informations sur les faits socio-économiques observés. De proche en proche, les échanges interactionnels quant aux expériences personnelles et / ou collectives vécues ont servi d’apport de précision sur les genres de réflexions d’ordre épiéconomique entendues, et surtout de tentatives d’explication logique des modèles de comportements socio- économiques rencontrés. Depuis, une seule idée maîtresse trottine en filigrane, avec cependant en toile de fond un objectif bien clair, celui de pouvoir un jour se servir utilement des données patiemment collectées dans une thèse, jusqu’alors hypothétique. Elles pourront être la base d’une meilleure connaissance de cette société malgache-betsimisaraka, à partir notamment des éléments socio- économiques qui participent aux spécificités des ménages urbains par rapport à l’économie de la santé. 1 La définition a été empruntée à P.R. Bize, P. Goguelin et R. Carpenter, /H SHQVHU HIILFDFH 7RPH ,, /D SUREOpPDWLTXH, Paris, Société d’édition d’enseignement supérieur, 1967, pp. 12-13. 2 Cf. André-Pierre Contandriopoulos et al., 6DYRLUSUpSDUHUXQHUHFKHUFKH/DGpILQLUODVWUXFWXUHUODILQDQFHU Montréal, Les Presses de l’Université de Montréal, 1990, notamment pp. 65-68 et pp. 78-81 où l’auteur donne des informations éclairantes sur cette question. 3 Toamasina, nom connu anciennement sous Tamatave, grande ville portuaire de la Côte-Est de Madagascar, capitale de l’ethnie Betsimisaraka, littéralement "nombreux qui ne se séparent pas". 11

International thesis/dissertation

Autore: Mbima Césaire Contatta »

Composta da 114 pagine.

 

Questa tesi ha raggiunto 29 click dal 27/08/2010.

Disponibile in PDF, la consultazione è esclusivamente in formato digitale.