Questo sito utilizza cookie di terze parti per inviarti pubblicità in linea con le tue preferenze. Se vuoi saperne di più clicca QUI 
Chiudendo questo banner, scorrendo questa pagina, cliccando su un link o proseguendo la navigazione in altra maniera, acconsenti all'uso dei cookie. OK

Analyse de l'impact des chocs exterieurs sur l'ajustement budgetaire au Rwanda

Né le 14 mai 1968 dans une famille d’agro-eleveurs de l’ancienne préfecture de Byumba située au nord du Rwanda, pays de l’Afrique Centrale des Grands Lacs, Védaste Kalima, menera son enfance dans la campagne jusqu’a la fin de ses études primaires qu’il complétera en juin 1982 avant d’intégrer l’Ecole d’Economie et de Commerce (EEC) de Rwamagana, lors sous-Préfecture de Kibungo, Préfecture située a l’Est du pays, le Rwanda.

Apres ses brillantes études secondaires qu’il terminera en juin 1988, Vedaste Kalima obtiendra une bourses d’études du Gouvernement Rwandais et intégrera la Faculté des Sciences Economiques, Sociales et de la Gestion de l’université Nationale du Rwanda de 1988 a 1993, année pendant laquelle, il obtiendra son Diplôme de Deuxième Cycle Universitaire en Sciences Economiques, spécialité d’Economie Internationale.

________________________________________________

SOMMAIRE

L'instabilité de l'environnement économique en général et celle des cours mondiaux des principales matières premières d'exportation en particulier, exercent différents effets sur le commerce extérieur des Pays en voie de développement.
Selon certains auteurs, la gravité de ces effets est toujours fonction de l'importance de la contribution des échanges extérieurs à la formation du produit national d'un pays pris isolément. Elle dépend également du caractère mono-exportateur des pays en développement.
Comme ces derniers n'ont pas un mot à dire sur la fixation des prix sur les marchés mondiaux. Les pays industrialisés profitent de cette occasion pour modifier les prix selon leurs intérêts. Ce qui est dangereux pour les économies des P.V.D. en général et pour leur gestion budgétaire en particulier.
En abordant notre analyse, nous avons voulu savoir si ces chocs extérieurs ont des effets sur l'ajustement budgétaire au Rwanda. Dans l'ensemble, nous avons trouvé que ces effets sont nombreux, mais les plus importants sont au nombre de trois:
i) Les chocs extérieurs provoquent l'instabilité des recettes fiscales issues du commerce extérieur. Cette instabilité est toujours fonction de l'instabilité des termes de l'échange en général et de la fluctuation des cours mondiaux du café en particulier;
ii) Ils font que les dépenses publiques augmentent en fonction de la hausse des cours du café. De l'autre côté, il est très difficile de réduire ces dernières, lorsque les chocs exercent un impact négatif sur les recettes publiques.
iii) Ces mêmes chocs enfin entraînent l'accentuation du déficit budgétaire.
La conjugaison de ces différents effets nous a permis d'affirmer que l'instabilité de l'environnement économique mondial et celle des cours mondiaux des principaux produits d'exportation en général et du café en particulier, exercent un impact négatif sur l'ajustement budgétaire au Rwanda.
De ce fait, nous avons proposé que les impôts perçus sur l'activité intérieure soient développés de façon à compenser les éventuelles pertes de recettes provoquées par les chocs extérieurs. En suite, nous avons voulu qu'un programme de stabilisation budgétaire soit établi au Rwanda, tout en respectant les priorités dans les dépenses publiques.
Le respect de ces propositions permettrait certainement aux gestionnaires du budget rwandais de réduire les difficultés d'ajustement budgétaire, dues en général à l'instabilité de l'environnement économique mondial.

Mostra/Nascondi contenuto.
2 PREMIERE PARTIE : INTRODUCTION GENERALE I.1. Position du problème La croissance et la conjoncture économiques des P.V.D. sont, peut-être plus que celles des pays développés, dépendantes de leur environnement économique international en général et de nombreuses rigidités et imperfections qui affectent leurs relations commerciales et financières avec le reste du monde en particulier. i En effet, selon Jean Claude Berthelemy , ces obstacles touchent plus particulièrement les P.V.D., non pas uniquement parce qu'ils ont un plus grand besoin de faire le commerce que les pays développés, mais également et surtout, parce que les difficultés de l'échange sont pour leurs économies beaucoup moins aisées à surmonter que pour les autres nations. C'est ainsi que cette dépendance des P.V.D à l'égard de l'exterieur a des effets négatifs sur la stabilité des recettes d'exportations; sur celle des prix des importations et des termes de l'échange; sur l'activité économique en général et sur les 1 finances publiques en particulier. D'après Antoine BASILE, la gravité de ces effets est fonction de l'importance de la contribution des échanges extérieurs à la formation du produit national d'un pays. Nombreux arguments expliquent pourquoi la gestion budgétaire des P.V.D. a été gravement touchée par l'instabilité de l'économie mondiale de ces dernières décennies. 1 Antoine BASILE, "Commerce extérieur et Développement de la petite nation" Université Libanaise-BEYROUTH, Librairie Droz-Génève-Paris 1972, p. 192.

International thesis/dissertation

Autore: Vedaste Kalima Contatta »

Composta da 134 pagine.

 

Questa tesi ha raggiunto 54 click dal 20/10/2010.

Disponibile in PDF, la consultazione è esclusivamente in formato digitale.