Questo sito utilizza cookie di terze parti per inviarti pubblicità in linea con le tue preferenze. Se vuoi saperne di più clicca QUI 
Chiudendo questo banner, scorrendo questa pagina, cliccando su un link o proseguendo la navigazione in altra maniera, acconsenti all'uso dei cookie. OK

Verlan, verlen, lenvers : de langage 'djeune' hermétique à mode linguistique - Une contribution de recherche expérimentale -

Le verlan est un code linguistique qui existe en France depuis fort longtemps et qui est né dans le but de rendre ses messages cryptiques par le jeu d’inversion des syllabes et des phonèmes composant les mots du français standard.
Redécouvert seulement à partir des années quatre-vingts, il est devenu, notamment pour les jeunes banlieusards, un moyen pour exprimer, entre autre, leurs sentiments d’exclusion et de révolte contre le système, pour dénoncer l’injustice et l’intolérance subies et pour crier leur mal-vivre. Face à une réalité sociale qui les exclut et les ‘enferme’ entre les confins de leur cité, ces jeunes banlieusards aperçoivent ainsi dans ‘leur langue’ anti-conventionnelle et antiinstitutionnelle le reflet linguistique d’une si grave fracture sociale.
L’ étude ici conduite souhaite proposer une analyse linguistique et sociologique de ce langage ‘à l’envers’ et se développe le long d’un parcours diachronique qui en présente l’évolution subie, de sa naissance, au XVIe siècle environ, à nos jours : de code hermétique des prisonniers, à langage de révolte adopté par les jeunes des cités, à procédé d’expérimentation verbale employé, comme une sorte de mode linguistique, pour donner de la couleur à ses propres discours. Une réflexion sur le ‘statut’ du verlan aujourd’hui inclue, par contre, des références à son adoption de la part des mass médias, de la presse pour les jeunes, de la publicité et des dessins animés. Un ultérieur approfondissement concerne les occasions d’ emploi du code dans la littérature et dans la paralittérature, dans le cinéma et dans la chanson, avec une attention particulière aux textes de musique rap. L’analyse des différents contextes d’ emploi de cette pratique linguistique emmène, en outre, à une réflexion sur ses aspects d’ homogénéité et d’ hétérogénéité, sur l’ éventuelle sublimation de la violence qui en peut dériver et notamment sur la thématique de l’intégration qui y est liée.
L’ étude se termine par une contribution de recherche expérimentale conduite en soumettant à un échantillon de quatre-vingt-trois jeunes français un questionnaire conçu dans le but d’étudier les aspects sociaux et relationnels de l’emploi du verlan aujourd’hui. Les données obtenues par cette enquête par sondage ont permis de confirmer l’hypothèse de l’ évolution de son ‘statut’ de code secret exprimant anticonformisme à mode linguistique exaltant la créativité verbale de ses locuteurs.

Mostra/Nascondi contenuto.
8 INTRODUCTION Le verlan 3 est un code linguistique qui existe en France depuis fort longtemps et qui est nØ dans le but de rendre ses messages cryptiques par le jeu d’inversion des syllabes et des phonèmes composant les mots du français standard. RedØcouvert seulement à partir des annØes quatre-vingts, il est devenu, notamment pour les jeunes banlieusards, un moyen pour exprimer, entre autre, leurs sentiments d’exclusion et de rØvolte contre le système, pour dØnoncer l’injustice et l’intolØrance subies et pour crier leur mal-vivre. Face à une rØalitØ sociale qui les exclut et les ‘enferme’ entre les confins de leur citØ, ces jeunes banlieusards aperçoivent ainsi dans ‘leur langue’ anti-conventionnelle et anti- institutionnelle le reflet linguistique d’une si grave fracture sociale. L’ Øtude ici conduite souhaite proposer une analyse linguistique et sociologique de ce langage ‘à l’envers’ et se dØveloppe le long d’un parcours diachronique qui en prØsente l’Øvolution subie, de sa naissance, au XVI e siècle environ, à nos jours : de code hermØtique des prisonniers, à langage de rØvolte adoptØ par les jeunes des citØs, à procØdØ d’expØrimentation verbale employØ, comme une sorte de mode linguistique, pour donner de la couleur à ses propres discours. Une rØflexion sur le ‘statut’ du verlan aujourd’hui inclue, par contre, des rØfØrences à son adoption de la part des mass mØdias, de la presse pour les jeunes, de la publicitØ et des dessins animØs. Un ultØrieur approfondissement concerne les occasions d’ emploi du code dans la littØrature et dans la paralittØrature, dans le cinØma et dans la chanson, avec une attention particulière aux textes de musique rap. L’analyse des diffØrents contextes d’ emploi de cette pratique linguistique emmène, en outre, à une rØflexion sur ses aspects d’ homogØnØitØ et d’ hØtØrogØnØitØ, sur l’ Øventuelle sublimation de la violence qui en peut dØriver et notamment sur la thØmatique de l’intØgration qui y est liØe. L’ Øtude se termine par une contribution de recherche expØrimentale conduite en soumettant à un Øchantillon de quatre-vingt-trois jeunes français un questionnaire conçu dans le but d’Øtudier les aspects sociaux et relationnels de l’emploi du verlan aujourd’hui. Les donnØes obtenues par cette enquête par 3 Nom obtenu de l’inversion des syllabes de l’expression ‘ l’envers’ selon le procØdØ suivant : ‘l’envers’ →l’en+vers→ len+vers→ vers-len→ vers-lan →verlan. Voir §1.3.3

Laurea liv.I

Facoltà: Lingue e Letterature Straniere

Autore: Francesca Licitra Contatta »

Composta da 96 pagine.

 

Questa tesi ha raggiunto 998 click dal 18/05/2012.

 

Consultata integralmente 3 volte.

Disponibile in PDF, la consultazione è esclusivamente in formato digitale.