Questo sito utilizza cookie di terze parti per inviarti pubblicità in linea con le tue preferenze. Se vuoi saperne di più clicca QUI 
Chiudendo questo banner, scorrendo questa pagina, cliccando su un link o proseguendo la navigazione in altra maniera, acconsenti all'uso dei cookie. OK

L'italiano regionale sardo nel romanzo "Accabadora" di Michela Murgia

Scopo di questa tesi è studiare l'italiano regionale utilizzato in "Accabadora", il romanzo di Michela Murgia vincitore del Premio Campiello nel 2010.
Più in particolare le nostre ricerche mirano a determinare la presenza nell'opera di questa variante della lingua nazionale cercando di spiegare i motivi del suo impiego.
La vicenda raccontata è ambientata negli anni 50 in un paesino della Sardegna centrale; con questo lavoro volevamo evidenziare le strategie che hanno permesso all'autrice di mescolare sapientemente due lingue: l'italiano (la lingua usata per raccontare la storia) e il sardo (la lingua presumibilmente usata dai personaggi).

Mostra/Nascondi contenuto.
1 INTRODUZIONE Cette thèse se propose d‟étudier l‟italien régional employé dans Accabadora, le roman de Michela Murgia qui a reçu le prix Campiello en 2010. Plus spécifiquement, nos recherches visent à déterminer la présence dans l‟œuvre de cette variante de la langue nationale et, dans les cas où c‟est possible, d‟essayer d‟en expliquer les raisons. L‟histoire se situe dans un petit village de la Sardaigne pendant les années Cinquante, dont la vie est fortement liée à ses traditions. Ce qui nous intéressait, c‟était de souligner les stratégies qui ont permis à l‟auteur de savamment doser deux langues: l‟italien (la langue employée pour raconter l‟histoire) et le sarde (la langue parlée par les personnages). Ce travail comprend cinq chapitres. Le premier est consacré à la « nuova narrativa sarda », ou la nouvelle vague sarde en français. Après avoir donné une définition du phénomène, nous tracerons les grandes lignes de son évolution, en ayant soin d‟indiquer pour chaque étape les noms de ses écrivains les plus représentatifs. Ensuite nous aborderons l‟analyse des principales caractéristiques de nouveauté par rapport à la littérature sarde précédente: la grande diffusion au niveau national et européen, l‟abandon de la représentation de la Sardaigne en termes exotiques, le succès du genre “polarˮ, l‟utilisation d‟une langue qui mélange éléments sardes et italiens. Pour finir avec une brève biographie de l‟écrivaine et la trame d‟Accabadora. Le deuxième chapitre est centré sur le style du roman : nous concentrerons notre attention sur l‟emploi de quelques figures de rhétorique, typiques de la langue parlée, sur le rôle de l‟ironie, sur le style dépouillé du texte et sur les moyens que l‟écrivaine a utilisé pour l‟obtenir. Le troisième chapitre aborde l‟analyse de l‟italien régional employé dans le roman du point de vue morphosyntactique. À ce propos, nous prendrons en examen l‟utilisation de quelques temps et modes verbaux, la polyvalence du mot italien « che », la position des verbes et des adjectifs à l‟intérieur de la phrase, la redondance pronominale. Pour chaque élément, nous indiquerons les occurrences en distinguant les cas où le phénomène paraît dans les dialogues de ceux où il est employé dans les parties racontées par l‟écrivaine.

Laurea liv.II (specialistica)

Facoltà: Lingue e Letterature Straniere

Autore: Alessandra Piseddu Contatta »

Composta da 91 pagine.

 

Questa tesi ha raggiunto 1512 click dal 24/01/2013.

 

Consultata integralmente 3 volte.

Disponibile in PDF, la consultazione è esclusivamente in formato digitale.