Questo sito utilizza cookie di terze parti per inviarti pubblicità in linea con le tue preferenze. Se vuoi saperne di più clicca QUI 
Chiudendo questo banner, scorrendo questa pagina, cliccando su un link o proseguendo la navigazione in altra maniera, acconsenti all'uso dei cookie. OK

L'évolution des modèles d'organisation pour l'assistance infirmière

Depuis quelques années les normes qui règlent le fonctionnement du Service Sanitaire, au niveau soit national soit régional, rappellent toujours plus fréquemment des concepts de “qualité”, “efficacité” et “pertinence”.
L’exigence d’améliorer les niveaux de capacité de lecture et de résolution des besoins de santé des citoyens nait donc non seulement pour des lois, mais aussi comme nécessité ressentie par les professionnels.
L’élément qui met les nouvelles orientations nationales en commun est une nouvelle façon de penser les organisations sanitaires, pour poser la qualité au centre des responsabilités des organisations et de chaque professionnel appartenant à la même organisation.
La discipline infirmière est telle parce qu’elle a théoriquement atteint une certaine cohésion, qui est entendue comme la capacité de mettre au point des méthodes d’enquête, recherche et réflexion qui permettent l’application pratique des théories formulées dans un domaine cognitif spécifique. Dans le domaine des théories, un modèle conceptuel peut être considéré comme la description symbolique de la réalité, un schéma qui sert à représenter la structure d’une théorie.
Les modèles d’organisation se proposent de représenter la réalité de la façon la plus appropriée, même s’ils ne peuvent pas être reconnus comme la même réalité, qui apparaît bien plus complexe d’un modèle quelconque dans les organisations. Malgré cela, ils sont utiles pour la compréhension et l’interprétation des phénomènes de la réalité car ils offrent la représentation abstraite de comment une organisation pourrait être.
Florence Nightingale (1869) considère l’assistance infirmière de type professionnel c’est-à-dire basée sur l’assignation d’un groupe de patients à un infirmier “bien préparé” où lui-même s’occupait, dans le complexe, des problèmes relatifs à la santé et à l’hygiène et fournissait un support à la famille.
L’ère post-Nightingale conduit à l’affirmation d’une base fortement orientée à l’hôpital dans l’assistance infirmière, avec l’affirmation d’une assistance basée sur les tâches, même pour le bas nombre d’infirmiers professionnels préparés. L’assistance basée sur les tâches à accomplir est décrite par Lee (1979) comme un type d’assistance qui poursuit un modèle industriel : l’assistance fournie à des groupes de personnes chute pour se consolider dans le déroulement des “tours”. La tâche ou tour devient aussi une façon pour contenir l’anxiété des infirmiers, incapables de faire face aux difficultés du travail dans des organisations larges et fortement bureaucratisées et avec le stress dérivant de l’impossibilité de s’occuper de tous les malades et des leurs besoins d’assistance. Les infirmiers répondent avec la division des aspects d’assistance au patient en fragments plus facilement gérables ; cela comporte aussi une insatisfaction chez la personne et chez l’infirmier ; tous les deux se sentent insérés dans un processus “inhumain”. Compléter la tâche à accomplir n’enlève pas le sens d’échec de l’infirmier, qui se rend compte de comment beaucoup d’assistance n’est pas fournie, même si elle est nécessaire, alors que la personne avertit le manque d’assistance qui ne peut pas être fournie dans les tâches ou les tours : par exemple, la relation ou l’éducation, la personnalisation de la réponse aux besoins d’assistance infirmière.
L’effort pour sortir de l’approche réductionniste de type industriel conduit à développer des formes d’assistance centrées sur la détermination de petits secteurs d’assistance ou de petites équipes ou, encore, sur l’assignation de buts individualisés d’assistance. Cependant, ces positions ne peuvent être utiles pour assister que peu de personnes et ne peuvent pas être utilisées pour des longues périodes ; de plus, le travail est facilement fractionné en tâches aussi dans les secteurs et dans les petites équipes et il reste ouvert le grave problème de l’expérience de l’infirmier auquel la personne malade est assignée, dans une profession soumise à un fort turnover, et du temps avec lequel la continuité de la prise en charge est garantie. Des problèmes importants de responsabilité et d’autonomie restent ainsi ouverts.
L’Assistance primaire peut représenter le retour au cœur de l’assistance infirmière, une évolution de l’assistance infirmière comme entendue de nos jours, depuis Nightingale. Il ne faut pas quand même considérer l’évolution indiquée comme un évènement historique inévitable, et nous trouvons ces modalités d’assistance présentes encore aujourd’hui dans nos structures. [...]

Mostra/Nascondi contenuto.
3 INTRODUCTION Depuis quelques années les normes qui règlent le fonctionnement du Service Sanitaire, au niveau soit national soit régional, rappellent toujours plus fréquemment des concepts de “qualité”, “efficacité” et “pertinence”. L’exigence d’améliorer les niveaux de capacité de lecture et de résolution des besoins de santé des citoyens nait donc non seulement pour des lois, mais aussi comme nécessité ressentie par les professionnels. L’élément qui met les nouvelles orientations nationales en commun est une nouvelle façon de penser les organisations sanitaires, pour poser la qualité au centre des responsabilités des organisations et de chaque professionnel appartenant à la même organisation. La discipline infirmière est telle parce qu’elle a théoriquement atteint une certaine cohésion, qui est entendue comme la capacité de mettre au point des méthodes d’enquête, recherche et réflexion qui permettent l’application pratique des théories formulées dans un domaine cognitif spécifique. Dans le domaine des théories, un modèle conceptuel peut être considéré comme la description symbolique de la réalité, un schéma qui sert à représenter la structure d’une théorie. Les modèles d’organisation se proposent de représenter la réalité de la façon la plus appropriée, même s’ils ne peuvent pas être reconnus comme la même réalité, qui apparaît bien plus complexe d’un modèle quelconque dans les organisations. Malgré cela, ils sont utiles pour la compréhension et l’interprétation des phénomènes de la réalité car ils offrent la représentation abstraite de comment une organisation pourrait être. Florence Nightingale (1869) considère l’assistance infirmière de type professionnel c’est-à-dire basée sur l’assignation d’un groupe de patients à un infirmier “bien préparé” où lui-même s’occupait, dans le complexe, des problèmes relatifs à la santé et à l’hygiène et fournissait un support à la famille.

Traduzione

Facoltà: Medicina e Chirurgia

Traduttore: Marco Casella Contatta »

Composta da 62 pagine.

 

Questa tesi ha raggiunto 93 click dal 10/12/2013.

Disponibile in PDF, la consultazione è esclusivamente in formato digitale.