Questo sito utilizza cookie di terze parti per inviarti pubblicità in linea con le tue preferenze. Se vuoi saperne di più clicca QUI 
Chiudendo questo banner, scorrendo questa pagina, cliccando su un link o proseguendo la navigazione in altra maniera, acconsenti all'uso dei cookie. OK

L'impèrialisme colonial italien depuis Crispi jusqu'à l' Impero

Tesi, in francese, che tenta di spiegare il colonialismo italiano, dal punto di vista interno e nel contesto internazionale, dal 1870 fin' alla vigilia della seconda guerra mondiale.

Mostra/Nascondi contenuto.
INTRODUCTION : une unité tardive, un colonialisme tardif. Les politiques d'expansion coloniale de l'Italie commencent tardi- vement par rapport à celles des autres grandes puissances coloniales comme la Grande-Bretagne ou la France. La raison principale du retard de l'entreprise coloniale italienne est l'unité tardive de la péninsule, qui ne fut achevée qu'en 1870. Le jeune Royaume d'Italie arriva donc bien après ses concurrents européens dans la course au partage de l'Afrique. A ce titre, le colonialisme italien se rapproche de celui de l'Allemagne de l'avant première guerre mondiale. Outre ce retard qui caractérise l'entreprise coloniale italienne, le colonialisme italien fut « peu avantageux du point de vue économique, restreint du point de vue géographique et très limité dans le temps » 1 . De plus, les desseins coloniaux de l'Italie se heurtèrent à plusieurs reprises à de grandes difficultés ainsi qu'à une grande hostilité, soit de la part des populations autochtones, soit de la part de ses concurrents coloniaux comme la France ou la Grande-Bretagne. L'objectif de ce mémoire est d'analyser les différents politiques coloniales menées par les gouvernements italiens et ce à partir de 1887 c'est-à-dire au moment où Francesco Crispi devint Président du Conseil et lança la première véritable politique coloniale italienne. Dans la première partie de ce mémoire, nous analyserons les pre- miers pas du colonialisme italien à partir desquels va commencer à pren- dre forme l'idéologie coloniale italienne. Nous terminerons cette pre- mière partie par les arguments par lesquels les politiques d'expansion co- loniale italienne tentaient de se justifier, c'est-à-dire d'ordre économique, d'ordre historique, d'ordre démographique, qui est un caractère propre au colonialisme italien, et enfin le problème du Mezzogiorno mis en avant surtout pendant la période crispienne. La seconde partie de ce mémoire sera consacrée à l'analyse de la politique d'expansion coloniale de Francesco Crispi, qui débute en 1887 et qui se termine par le désastre d'Adoua en mars 1896. Cette première période, c'est-à-dire celle qui va de 1887 à 1896, voit le véritable envol de la politique d'expansion coloniale italienne, qui se heurtera à beau- coup d'oppositions et qui subira les pires humiliations. La défaite d'Adoua le 1er mars 1896 constitue le symbole de l'échec de la politique 1 Nicolas Labanca, Somalia in guerra, l'eredità del colonialismo, in Storia e dossier, n°84, juin 1994, page 8, « ( ... ) fu in oltre un colonialismo economicamente poco vantaggioso, geografi- camente ristretto e cronologicamente delimitato ».

Tesi di Laurea

Facoltà: Scienze Politiche

Autore: Giuseppe Vaccarello Contatta »

Composta da 105 pagine.

 

Questa tesi ha raggiunto 586 click dal 20/03/2004.

 

Consultata integralmente 2 volte.

Disponibile in PDF, la consultazione è esclusivamente in formato digitale.