Questo sito utilizza cookie di terze parti per inviarti pubblicità in linea con le tue preferenze. Se vuoi saperne di più clicca QUI 
Chiudendo questo banner, scorrendo questa pagina, cliccando su un link o proseguendo la navigazione in altra maniera, acconsenti all'uso dei cookie. OK

Stratégies compétitives dans le secteur de la navigation de plaisance. Le cas Rancraft

L’Italie a un patrimoine maritime sans égal grâce à ses 8.400 kilomètres de côte. Malgré la configuration côtière favorable, toutefois, notre pays a souvalué les grandes potentialités de la ressource “mer” et pour des années il a resté inerte en face du fleurissement de la navigation de plaisance permettant à d’autres réalités morphologiquement moins douées de s’imposer dans le cadre.
Pour des années, les Institutions et l’opinion publique ont considéré la navigation de plaisance comment un passe-temps élitaire et, en substance, ils ont ignoré les milliers de plaisanciers qui se dediaient à leur passion avec sentiment et sacrifice.
Heuresement, aujourd'hui il y a une rédéfinition substantielle du concept de navigation de plaisance. L’Etat, qui est désormais conscient de la potentialité du secteur, a mis en train une forte phase de relancement du nautisme. Le nouveau cours de l’attitude normative et l’oeuvre de prolétarisation conceptuelle de la navigation de plaisance continuée par les associations de catégorie jettent les bases pour une rédefinition du secteur visée sans aucun doute au renforcement et au franchissement des buts atteints à l’étranger mais surtout au développement du marché intérieur.
Après avoir examiné les instruments théoriques nécessaires à une analyse stratégique dans la prémière partie, ce travail d’analyse se propose d’examiner l’évolution stratégique que le secteur de la navigation de plaisance est en train de vivre dans cette période turbulente.
Pour entrer en plus dans les détails, le but principal de cette analyse est l’évaluation de l’impacte que les nouvelles législatives recemment introduites et le concept renouvelé de la navigation de plaisance qui s’est tracé ont eu sur la structure du secteur en supposant notamment les changements probables.
Le prémier paragraphe du troisième chapitre analyse, en général, le phénomène de la navigation de plaisance ; par contre, le deuxième paragraphe vise à délimiter les bornes de l’analyse en donnant, avant tout, un tableau récapitulatif du secteur maritime mondial, et ensuite une idée plus détaillée de l’entité de la dimension de production de l’industrie maritime nationale. Le troisième paragraphe examine une partie considérable du système sectoriel où le secteur de la navigation de plaisance est inseré, en analysant notamment les aspects qui ont beaucoup d’influence sur lui.
Le quatrième chapitre analyse un segment spécifique : les embarcations. Dans la prémière partie il décrit les caractères les plus remarquables des chantiers nautiques et des techniques de production y employées. Après avoir analysé les nouvelles introduites par la récente loi de rélancement du sécteur, la Loi n. 172/2003, le chapitre examine les stratégies réalisées par les chantiers dans la phase précedente la promulgation de la loi et illustre ses effets sur la segmentation du secteur. Dans la partie finale le chapitre fait quelques hipothèses sur la rédefinition stratégique d’un micro-segment qui a été ignoré avant pour des différentes raisons, et sur la rénouvélée competition qui probablement aura lieu dans lui.
Le cinquième chapitre est dedié à l’analyse stratégique d’un chantier nautique jeune et dinamique: la RANCRAFT. Ce chantier a été choisi étant donné qu’il semble que sa stratégie confirme les hipothèses exposées dans ce travail d’analyse.

Mostra/Nascondi contenuto.
3 INTRODUCTION La Mer, avec son devenir durable, est un des éléments de la nature qui réussit à émerveiller ceux qui l’observe, à les libérer, pendant quelque temps, de la routine de la quotidienneté et à permettre à leur esprit de plonger dans son immensité changeante. Les amateurs et les non-amateurs sont fascinés par sa puissance, mais seulement quelques-uns sont irrésistiblement assoiffés de le vivre en prémière personne. Pour ceux-ci la mer est une passion qui conditionne intégralement leur vie sociale et quelque fois reste incompréhensible aux yeux de ceux qui ne sont pas attirés par lui. L’Italie a un patrimoine maritime sans égal grâce à ses 8.400 kilomètres de côte. Malgré la configuration côtière favorable, toutefois, notre pays a souvalué les grandes potentialités de la ressource “mer” et pour des années il a resté inerte en face du fleurissement de la navigation de plaisance permettant à d’autres réalités morphologiquement moins douées de s’imposer dans le cadre. Pour des années, les Institutions et l’opinion publique ont considéré la navigation de plaisance comment un passe-temps élitaire et, en substance, ils ont ignoré les milliers de plaisanciers qui se dediaient à leur passion avec sentiment et sacrifice. Même les employés ont contribué à renforcer ce lieu commun. En soulignant seulement quelques aspects de la navigation de plaisance, ils n’ont pas mis en evidence l’ampleur du phénomène au niveau populaire. Les principales manifestations nautiques et les revues spécialisées ont toujours exalté les grands bateaux et leur riches armateurs, en créant dans l’imaginaire collectif une forte connexion entre la navigation de plaisance, les grands bateaux et l’argent. Ce préjugé avait causé une sorte d’acharnement normatif qui pénalisait les plaisanciers et le développement du secteur de la navigation de plaisance. Dans les derniers temps, les Institutions ont pu observer comment le secteur de la navigation de plaisance a réussi à s’imposer dans les marchés du monde entier grâce à la professionnalité de son opérateurs et à la qualité et le style de leurs productions, malgré le contexte normatif défavorable. Par conséquent, la contribution déjà remarquable donnée au PIB et à l’occupation avec les possibilités ultérieures de développement, ont convaincu la classe politique à considérer la navigation de plaisance un secteur stratégique de l’économie nationale sur lequel investir de ressources profitablement. Les associations de catégorie, l’importance médiatique donnée aux approbations nombreuses obtenues dans le monde des constructions navales italiennes mais surtout les plaisanciers ont contribué à cette récente prise de conscience des Institutions. Ces derniers, forts de leur passion et de leur nombre toujours en augmentation ont réussi à faire sentir leur voie dans des contextes de plus en plus résonants.

Traduzione

Facoltà: Economia

Traduttore: Marco Casella Contatta »

Composta da 187 pagine.

 

Questa tesi ha raggiunto 315 click dal 14/06/2006.

Disponibile in PDF, la consultazione è esclusivamente in formato digitale.